Serbie : la grande misère des militaires à la retraite de l’hôtel Bristol

| |

Logés « provisoirement » depuis les années 1990 à l’hôtel Bristol, dans le centre de Belgrade, des militaires retraités risquent de se voir bientôt expulsés à cause de la rénovation du bâtiment, annexé par le projet Belgrade Waterfront. Un nouveau logement temporaire leur a été proposé, mais beaucoup l’ont refusé. Explications.

Par Irena Pejić Après 27 ans, les militaires retraités logés « provisoirement » à l’hôtel Bristol de Belgrade font face à une expulsion imminente. Il s’agit d’anciens membres de l’Armée populaire yougoslave (JNA), originaires de différentes républiques yougoslaves et mobilisés en Serbie et au Monténégro dans les années 1990. Obligés de renoncer à leurs appartements dans leur ville natale et n’ayant jamais obtenu les logements qui leur avaient été promis, 2000 d’entre eux sont aujourd’hui pratiquement des sans-abri. Présentée comme la priorité du ministère de la Défense et du gouvernement en 1991, la question de leur hébergement a rapidement été mise (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous