Serbie : l’armée expulse un centre socio-culturel installé dans une friche militaire de Belgrade

| |

Dans le quartier de Dorćol à Belgrade, un ancien bâtiment appartenant à l’armée, abandonné depuis dix ans, avait été réaménagé en centre socio-culturel par un groupe citoyen autogéré. À peine ouvert, il a été évacué par la police militaire.

Par Nikola Radić À l’initiative d’un groupe de citoyens-activistes, un ancien bâtiment militaire situé dans le quartier historique belgradois de Dorćol, avait été réaménagé en centre socio-culturel. Baptisé NNK, imaginé comme un lieu ouvert à tous, solidaire, non-lucratif et intergénérationnel, ce lieu entendait proposer des activités socio-éducatives et des expositions artistiques. Le 18 avril, la police militaire est intervenue dans le centre pour expulser les activistes et fermer le lieu. Le lendemain soir, les activistes ont manifesté à Belgrade pour s’opposer à cette mesure et à la confiscation de leur matériel. Deux jours plus tôt, au (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous