Serbie : avec la pandémie, des licenciements à la pelle

| |

Une pluie de licenciements. Depuis le début de l’année, des milliers de Serbes ont perdu leur emploi. Les plus touchés sont les précaires et les jeunes, dont les conditions de travail étaient déjà très difficiles avant la pandémie.

Traduit et adapté par Nikola Radić (article original) Depuis le début de l’année, près de 1000 ouvriers ont été licenciés de l’usine Aptiv à Leskovac, dans le sud du pays. Nombre d’entre eux, des employés à durée déterminée, n’ont tout simplement pas vu leur contrat renouvelé, ce dont ils ont été le plus souvent été notifiés par un simple courriel. Quelque 250 ouvriers de l’usine Yura, toujours à Leskovac, et autant de l’usine Shinwon à Niš, ont connu le même sort, ainsi que 56 employés de la radiotélévision de Voïvodine (RTV), dont les contrats de prestation ont été rompus en août 2020. Les syndicats et les juristes se disent impuissants face à cette (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous