Matteo Salvini, le nouvel « ami sincère » de la Serbie

| |

Plutôt que Paris et Berlin, Aleksandar Vučić préfère l’axe Rome-Budapest. Après le fiasco du Sommet de Berlin, le président serbe s’est trouvé un nouvel ami en la personne de Matteo Salvini. Le ministre de l’Intérieur italien veut remettre en question la reconnaissance du Kosovo et promet de soutenir la candidature européenne de la Serbie. Belgrade s’engage à bloquer la route des migrants...

Le Président serbe était à Rome ce mercredi pour « parler Kosovo » avec le ministre italien de l’Intérieur Matteo Salvini, un « homme extraordinaire », l’un des politiciens « les plus influents en Europe », selon Aleksandar Vučić. Au palais du Viminal, le chef de la Liga, qui veut « reconsidérer » la reconnaissance de l’indépendance du Kosovo, a promis que l’Italie plaiderait pour une « admission rapide » de la Serbie dans l’UE. Aleksandar Vučić a quant à lui assuré que la Serbie allait « coopérer au maximum dans le contrôle des frontières afin d’empêcher l’immigration clandestine ». « Matteo Salvini cherche à établir un réseau d’alliés en Europe centrale avec (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous