Corruption en Roumanie : l’étau se resserre autour de Liviu Dragnea

| |

Le chef du Parti social-démocrate (PSD), homme fort du pays et symbole de la corruption au pouvoir, a été entendu par la Direction nationale anti-corruption (DNA), lundi 13 novembre, en qualité de suspect dans un dossier de fraude aux fonds européens. Liviu Dragnea dénonce un procès politique.

Par Fl. Cass. Le chef du PSD et président de la Chambre des députés a été convoqué, lundi, par la DNA, qui le suspecte de fraude aux fonds européens lorsqu’il était président du conseil général du județ de Teleorman. Après la fraude électorale pour laquelle il a été condamné à deux ans de prison avec sursis et une affaire d’emplois présumés fictifs dont le procès est en cours, c’est la troisième fois que Liviu Dragnea est poursuivi pour des faits de corruption. Il est suspecté, avec huit autres hommes d’affaires et fonctionnaires, de faire partie d’un « groupe criminel organisé » toujours « en activité », selon le communiqué de la DNA. Et c’est à (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous