Kapka Kassabova

Lisière • Un roman sur les frontières, entre Bulgarie, Grèce et Turquie

|

Quand Kapka Kassabova retourne en Bulgarie, son pays natal, pour la première fois depuis vingt-cinq ans, c’est à la frontière avec la Turquie et la Grèce qu’elle se rend. Une zone inaccessible lorsqu’elle était enfant et que la guerre froide battait son plein, un carrefour qui grouillait de militaires et d’espions.

Au gré de son voyage, l’autrice découvre les lieux qui furent dominés par des forces successives, de l’Empire ottoman au régime soviétique, et baignés de mythes et de légendes. Son livre est peuplé de magnifiques portraits de contrebandiers, chasseurs de trésors, botanistes et gardes-frontières, et aussi de migrants.

Lisière est à la fois le récit d’une immersion dans les coulisses de l’Histoire, un regard neuf sur la crise migratoire en Europe et une plongée au coeur de géographies intimes. Il se situe à mi-chemin entre les oeuvres de Ryszard Kapuscinski et de Svetalana Alexievitch.

Kapka Kassabova est née à Sofia en 1973. Elle y a grandi jusqu’à ce que sa famille quitte le pays après la chute du Mur. Elle habite aujourd’hui en Écosse et se consacre à l’écriture. Lisière a reçu plusieurs prix au Royaume-Uni et a été acclamé par une presse unanime.

Retrouvez son entretien paru dans Le Courrier des Balkans

On en parle :

« Un livre absolument passionnant qui mêle récit de voyage, enquête sociologique, historique et philosophique dans une langue sublime. » Corentin Huet, librairie Au brouillon de culture

« Livre-gigogne où les mémoires les plus longues – thraces, byzantines, ottomanes etc. – se télescopent avec l’actualité la plus névralgique – le défi des migrants. » Sébastien, librairie Henri IV

« Telle une collectionneuse à l’œil affûté, Kassabova pérégrine de part et d’autre de la frontière recueillant de fascinantes bribes d’histoire et de folklore. » The Times

« Un récit poignant, érudit et plein d’esprit. » The Economist

  • Kapka Kassabova, Lisière, traduit de l’anglais (Écosse) par Morgane Saysana, Paris, éditions Marchialy, 2019, 488 pages