Bosnie-Herzégovine : aider les réfugiés, combattre les préjugés

| |

À Sarajevo, ComPass071 est la seule ONG à venir en aide aux exilés qui n’ont pas accès aux camps officiels. Dans ses locaux proches de la gare routière, c’est l’affluence depuis l’ouverture en décembre 2020. Ces volontaires veulent créer du lien social avec les habitants, pour lutter contre les rumeurs et la xénophobie. Reportage.

Par Eliott Dognon En face de l’immeuble de ComPass 071 se dresse un grand hôtel. Son gérant apporte sa contribution. « C’est une de nos belles histoires », sourit Ines. « À cause de la pandémie, la police avait reçu la consigne de prendre tous les réfugiés qui vivaient dans la rue pour les envoyer dans les camps et le gérant a décidé d’en héberger gratuitement dans son hôtel. » Mais Ines ne s’étonne pas vraiment de ces élans de solidarité. « Les Bosniens savent très bien ce que c’est que d’être exilé. Presque tout le monde connaît quelqu’un un qui vit à l’étranger et qui envoie de l’argent aux siens restés ici. » ComPass 071 affiche ses ambitions pour (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous