Bosnie-Herzégovine : les femmes, les jeunes et les minorités nationales exclus de la vie politique

| |

Les électeurs bosniens renouvellent dimanche leurs – nombreuses – assemblées législatives. Mais celles-ci se composent principalement d’hommes vieillissants. Les femmes, les jeunes et les membres des minorités nationales ne sont toujours pas les bienvenus sur les listes, sauf en position inéligible.

Le Centre pour le développement des jeunes (Centar za omladinski razvoj) a mené une enquête sur la représentation des jeunes, des femmes et des minorités nationales dans les différents organes législatifs de Bosnie-Herzégovine. Ainsi, dans les assemblées cantonales de Fédération de Bosnie-Herzégovine, de l’assemblée du district de Brčko, de l’Assemblée nationale de Republika Srpska, du parlement de la Fédération de la Bosnie-Herzégovine et de l’Assemblée parlementaire de Bosnie-Herzégovine, soit 615 députés, on ne compte que 124 femmes, 27 jeunes députés et 21 députés n’appartenant pas aux trois « peuples constitutifs » du pays, les Bosniaques, les Croates et (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous