Législatives en Bosnie-Herzégovine : tout pour un et rien pour tous

| |

Les électeurs de Bosnie-Herzégovine sont appelés aux urnes le 7 octobre pour renouveler leurs Parlements, fédéral et dans les entités. Un scrutin qui s’annonce, une fois de plus dominé par les partis nationalistes, qui agitent toujours les divisions au détriment de l’intérêt commun. Le point sur les enjeux avec Tanja Topić, analyste politique de la Fondation Friedrich Ebert à Banja Luka.

Propos recueillis par Tamara Dakić Courrier des Balkans (CdB) : Les enjeux des législatives qui auront lieu le 7 octobre dans toute la Bosnie-Herzégovine sont-elles différents des élections précédentes ? Tanja Topić (T.T.) : On dit souvent que les élections législatives décident du destin d’un pays. Je constate en tout cas que celles qui s’annoncent ne sont pas vraiment différentes de celles d’avant. Une fois de plus, chaque camp applique la même recette pour mobiliser ses partisans : l’image d’un peuple menacé par les autres et l’opprobre jetée sur les « traitres », c’est-à-dire ceux qui rejettent ce prisme de lecture ethno-nationaliste. (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous