Peste porcine et concurrence européenne : la fin du cochon roumain

| |

La Roumanie importe 80% de la viande de porc qu’elle consomme. Grand pays agricole, elle n’arrive pas à gérer la peste porcine africaine ni à rivaliser avec la concurrence européenne. Et c’est tout un secteur qui se meurt.

Traduit et adapté par Florentin Cassonnet (article original) 700 000 porcs ont été élevés dans les fermes roumaines en 2022. C’est 17 fois moins qu’en 1990, quand 12 millions de porcs étaient élevés en Roumanie, et sept fois moins qu’en 2000 (4,8 millions). Qu’est-il donc arrivé ces trente dernières années à cette branche de l’élevage qui nourrissait autrefois tout un pays ? L’incapacité de l’État à lutter contre la grippe porcine n’est que la dernière d’une longue liste de causes. Aujourd’hui, la Roumanie importe pour un milliard d’euros de viande de porc par an. Seul un cinquième de la viande de porc que les Roumains ont consommé en 2022 provenait (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous