Entre Allemagne, Roumanie et Bulgarie : exploitation, abattoirs et Covid-19

| |

L’abattoir de Gütersloh est devenu l’un des principaux clusters de coronavirus en Allemagne. L’industrie de la viande emploie en effet des milliers de travailleurs bulgares ou roumains, logés dans des conditions indignes. La Deutsche Welle a enquêté sur les filières de ce véritable esclavage moderne.

Traduit par JAD (article original) À la mi-juin, certains médias internationaux ont évoqué le nouveau cluster épidémique apparu dans l’immense abattoir de Gütersloh, une petite ville de Rhénanie-du-nord. Plus de 1500 personnes y ont été contaminées, principalement des employés travaillant pour le géant de la boucherie Tönnies, presque tous de nationalités roumaine ou bulgare. Et la propagation de la maladie a permis d’aborder des sujets restés durant trop d’années dans l’ombre, comme les conditions de travail des employés d’Europe de l’Est dans les abattoirs allemands, mais aussi le système criminel qui recrute ces personnes et les envoie en (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous