Roumanie : retour à la terre et à la pauvreté

| |

La Roumanie est le pays le plus rural et le plus agricole de l’Union européenne et, depuis le début de la « transition », les villages servent de refuge aux citadins qui ont perdu leur emploi. Les écarts ne cessent s’accroître entre les rares exploitations modernes et une masse de paysans très pauvres. Une tendance qu’aggravent les subventions de la PAC.

Par Mihai-Dan Cirjan Selon les statistiques d’Eurostat pour 2016, près du tiers du nombre total des exploitations agricoles de l’Union européenne (UE), soit près de 3,6 millions, se trouve en Roumanie. À titre de comparaison, en France, elles ne sont que 500 000. La Roumanie est aussi le pays où la part de la main-d’œuvre employée dans l’agriculture est la plus importante : 26%, ce qui va bien au-delà de la moyenne. On tombe en France à 2%, en Croatie à 9%, en Pologne, à 11,5%. Même dans les pays d’Europe de l’Est, cette part est considérablement plus faible. En Russie, 7% de la population travaille dans le secteur agricole, en Biélorussie (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous