Albanie : Edi Rama fait du « pink washing » au gouvernement

|

Edi Rama a présenté un nouveau gouvernement presque entièrement composé de femmes. Une opération de « pink washing » destinée à redorer l’image du Premier ministre, écornée par des années de dérive autoritaire. Pendant ce temps, la situation des femmes d’Albanie ne s’améliore pas.

Par la rédaction C’est un gouvernement (presque) entièrement féminin qu’a présenté le 2 septembre le Premier ministre Edi Rama, pour son troisième mandat consécutif. Douze des seize ministères seront dirigés par des femmes, dont des portefeuilles régaliens comme les Affaires étrangères, ou encore l’Économie. Mais la Défense, l’Intérieur et la Justice restent aux mains de proches lieutenants du chef du gouvernement, de même que le poste de n°2, sans portefeuille. Cette annonce intervient plus de quatre mois après la victoire électorale de son Parti socialiste réélu le 25 avril. Une victoire historique, mais contestée et entachée de diverses (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous