Monténégro : un monument à un criminel de guerre tchétnik en gage de « réconciliation » ?

| |

Durant la Seconde Guerre mondiale, Pavle Đurišić, commandant de groupes tchétniks dans le nord du Monténégro, fut directement responsable d’effroyables massacres et du « nettoyage ethnique » des populations musulmanes de la vallée de la Drina. Pourtant, à Berane, des organisations serbes veulent lui ériger un monument en signe de « réconciliation ». Le projet suscite un tollé.

Par Veseljko Koprivica Le village de Gornje Zaostro est situé à sept kilomètres de Berane, dans le nord du Monténégro, en plein cœur de la « Ravna Gora », bastion tchétnik durant la Seconde Guerre mondiale. Le 9 août dernier, une solennelle « Déclaration sur la réconciliation » a été adoptée, prévoyant l’édification d’un monument à la mémoire de Pavle Đurišić, voïvode et criminel de guerre. L’idée d’ériger un tel monument remonte à quinze ans déjà. Un socle avait été posé à Gornje Zaostro, avant d’être détruit. Il y a quatre ans, un petit monument a été érigé, mais les hommes des unités spéciales anti-terroristes l’ont aussitôt démoli, sur ordre du (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous