Monténégro : le pouvoir met au pas la direction de la télé publique

|

Des centaines de personnes ont manifesté jeudi à Podgorica pour dénoncer le limogeage de la directrice d’antenne de la radiotélévision publique monténégrine (RTCG), Andrijana Kadija. Son « crime » ? Elle aurait « soutenu l’opposition ». Cette éviction très politique est dénoncée par toutes les organisations locales et internationales de défense de la presse, comme RSF.

Par la rédaction (Avec Balkan Insight) - Six des huit membres du Conseil de direction de la RTCG ont décidé jeudi de limoger la directrice de l’antenne, Andrijana Kadija, en affirmant que cette dernière aurait « outrepassé ses pouvoirs et agi de façon non professionnelle ». Selon le Conseil, Andrijana Kadija aurait signé des contrats illégaux avec des ONG locales pour réaliser des enquêtes « mettant en danger l’indépendance éditoriale de la chaîne ». De leur côté, les organisations de défense des droits de la presse au Monténégro soulignent que ce départ est la conséquence des tentatives du Parti démocratique des socialistes (DPS) de reprendre le (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous