Le Monténégro et l’UE : interminables négociations, réformes en panne

| |

Le Monténégro prétend toujours faire figure de « meilleur élève » des Balkans, mais les négociations d’adhésion à l’Union européenne, ouvertes depuis cinq ans, traînent en longueur. À ce jour, Podgorica n’a refermé qu’un seul chapitre. Le Monténégro dans L’UE en 2025, est-ce vraiment réaliste ?

Par Esad Krcić Les effets des négociations d’adhésion que l’Union européenne a ouvert avec le Monténégro voilà plus de cinq ans sont encore bien modestes alors que le rythme des réformes reste très lent. Le gouvernement répète pourtant à qui veut l’entendre que le Monténégro serait le pays le plus avancé des Balkans, car il ouvert le plus grand nombre de chapitres de l’acquis communautaire. Or, si Podgorica a bien ouvert 30 des 35 chapitres, le Monténégro n’en a encore refermé qu’un seul, celui portant sur les relations internationales. Deux autres chapitres ne sont que provisoirement refermés, les chapitres 25 (science et recherche) et 26 (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous