Monténégro : Dritan Abazović, dangereusement seul face aux réseaux mafieux

| |

Dès son arrivée au pouvoir, Dritan Abazović a déclaré la guerre au crime organisé. Mais le vice-Premier ministre semble bien isolé dans sa propre majorité. Les menaces de mort qu’il a reçues ces derniers jours viennent rappeler que la victoire contre la mafia sera difficile sans une justice indépendante.

Traduit et adapté par J-A D. Alors que l’ancien régime avait réussi à donner au Monténégro l’image d’un État mafieux, le nouveau gouvernement n’a pas fait grand-chose depuis le mois d’août pour libérer les institutions du contrôle politique du DPS. C’est pourtant une condition pour engager la lutte contre le crime organisé. Il n’est donc pas étonnant que les réseaux criminels croient encore que la liquidation d’une seule personne pourrait leur être utile. Après l’arrestation du chef du clan de Kavac, le 22 avril, le résultat est le suivant : la moitié des accusés sont en liberté, et il a fallu renforcer la sécurité du vice-Premier ministre Dritan (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous