Mai 1968 en Yougoslavie : quand l’Université de Belgrade affirmait le droit imprescriptible à la révolte

| |

En Yougoslavie, mai 68 a commencé le 2 juin, quand les étudiants de Belgrade commencèrent l’occupation de leur université. Le mouvement prit fin une semaine plus tard, quand le maréchal Tito donna raison aux étudiants, contre la bureaucratie du parti. Les soixante-huitards serbes ont joué un rôle majeur dans l’histoire ultérieure de leur pays, notamment dans l’opposition au régime Milošević. Que reste-t-il aujourd’hui de l’héritage de leur révolte ?

Par Zoran Glavonjić La Yougoslavie socialiste a aussi connu son mai 68. Mais il a commencé en juin avec des manifestations étudiantes, puis l’occupation de la Faculté de Philosophie de Belgrade, rebaptisée « Université Karl Marx ». La Fédération était alors engagée dans des grandes réformes économiques tout en brillant au firmament du Mouvement des non-alignés, alors que des soulèvements réclamant davantage de droits sociaux et civils se déroulaient dans toute l’Europe, en Allemagne, à Paris ou aux États-Unis. Pour la génération qui a pris part aux mouvements étudiants de 1968 à Belgrade, ces manifestations ont prouvé le droit de chacun à la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous