Macédoine : trois ans après la « petite guerre », que s’est-il vraiment passé à Kumanovo ?

| |

Les services secrets macédoniens ont-ils mis en scène « la petite guerre » de Kumanovo, qui a provoqué 18 morts, les 9 et 10 mai 2015, afin de desserrer la pression sur le gouvernement du VMRO-DPMNE, empêtré dans les scandales ? 33 supposés « terroristes » ont été condamnés à de lourdes peines de prison début novembre 2017, mais de nombreuses questions restent posés. Une longue enquête du BIRN apporte des éclaircissements troublants.

Par Simon Rico Le 9 mai 2015 à l’aube, la ville de Kumanovo devient une zone de guerre, rappelle BIRN dans cette enquête. Deux jours durant, de violents combats opposent les forces spéciales macédoniennes à 39 combattants albanais retranchés dans un quartier résidentiel. Après plus de 36 heures d’assaut, le bilan est lourd : dix morts dans leurs rangs, huit dans ceux de la police. La ville porte les stigmates de la bataille : des façades sont éventrées et noircies, des voitures incendiées, des véhicules blindés sont renversés dans les rues. Dans la soirée, le Premier ministre de l’époque, Nikola Gruevski, prend la parole à la télévision et (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous