Macédoine du Nord : la justice anti-corruption en voie de liquidation ?

| |

C’est un feuilleton à rebondissements qui dure depuis quinze jours. Démissionnaire, la procureure spéciale Katica Janeva est soupçonnée d’être impliquée dans une complexe affaire de corruption. Le scandale survient au moment même où les députés doivent décider de l’avenir du Bureau du procureur spécial, fer de lance de la lutte contre la corruption.

Par Jaklina Naumovski Alors que les députés macédoniens doivent plancher sur un nouveau texte de loi qui déterminera l’avenir du Bureau du procureur spécial (SJO), né au lendemain de l’accord de Pržino et dont le mandat expire à la mi-septembre, un scandale de corruption éclabousse la procureure spéciale Katica Janeva. Celle-ci venait tout juste de démissionner pour ne plus servir d’alibi au blocage de l’opposition. Cette « affaire Racket » fragilise un peu plus encore une institution en charge des dossiers épineux instruits après les révélations d’écoutes téléphoniques menées du temps de l’ancienne majorité du VMRO-DPMNE. Depuis deux semaines, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous