Macédoine du Nord : « Skopje, pardonne-nous si tu peux »

| |

Capitale kitsch, dévaluée, surpeuplée, polluée. Voilà à quoi ressemble Skopje aujourd’hui. Une ville fatiguée, inadaptée sur le plan culturel et environnemental, à laquelle ses habitants finissent par tourner le dos. Retour sur l’histoire d’une cité meurtrie.

Traduit par Jaklina Naumovski (article original) Skopje est aujourd’hui devenue le témoin de l’effondrement des valeurs, du chaos moral et du paradoxe des dynamiques sociales qui ont « englouti » le XXIe siècle. Surpeuplée, la capitale de la Macédoine du Nord est épuisée par la longue transition, les crises politiques, la mauvaise gestion économique et le déchaînement des structures du pouvoir avides de profits. Des monuments « néo-baroques » et « néoclassiques », des façades en stuc et en polystyrène ont poussé comme des champignons. Le cœur de la ville évoque désormais un parc d’attractions ou un studio de cinéma. Existe-t-il alors un espoir (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous