Le Courrier de la Macédoine

Macédoine : Skopje 2014, les statues de la discorde et la réécriture de l’histoire

| |

Trop, c’est trop. L’apparition d’une statue de Todor Aleksandrov, figure très controversée du mouvement révolutionnaire macédonien du début du XXe siècle, connu pour son orientation pro-bulgare, nourrit toutes les polémiques. Le VMRO-DPMNE poursuit sa délirante réécriture de l’histoire. Quand l’opinion publique finira-elle par se réveiller ?

Par Jaklina Naumovski L’érection de cette nouvelle statue d’une hauteur de cinq mètres - auxquels il faut ajouter un piédestal de 3,5 mètres - installée dans l’arrondissement de Kisela Voda, à Skopje, a provoqué de vives polémiques au sein de la société macédonienne. Retrouvez notre dossier : Macédoine : Skopje 2014, kitsch nationaliste et foire aux antiquités Historiens et partis politiques, chacun donne sa vision du personnage de Todor Aleksandrov, révolutionnaire « bulgaro-macédonien » du début du XXe siècle. Né en 1881 à Novo Selo, près de Štip, dans l’est de la Macédoine, Todor Aleksandrov achève ses études d’instituteur à Skopje en (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous