Macédoine : le « vol du siècle » dans les caisses de retraite

| |

En dix ans, 19 millions d’euros se sont « évaporés » des caisses de retraite, lésant 12 000 retraités. Un scandale qui éclabousse cette fois l’Union démocratique pour l’intégration (BDI), dont tous les directeurs du Fonds d’assurance vieillesse et invalidité (PIOM) étaient issus durant une décennie.

C’est le nouveau scandale qui agite la Macédoine : en dix ans, 19 millions d’euros auraient été détournés des caisses de l’assurance vieillesse, lésant plus de 12 000 assurés. Ces fonds devaient alimenter le deuxième pilier des pension de retraite, en étant transférés aux organismes de retraite complémentaire. Désormais, c’est l’État qui devra rembourser cette somme. Mila Carovska, la ministre du Travail et des politiques sociales, a précisé qu’en plus des sommes n’ayant pas été transférées aux fonds de pension privés, l’État devra indemniser les assurés sur les revenus qu’ils auraient pu générer en les investissant. « Nous avons découvert que les cotisations (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous