In memoriam : le cinéma roumain pleure Lucian Pintilie

| |

C’était l’éternel « enfant terrible du théâtre et du cinéma roumain ». Lucian Pintilie, né en 1933, est décédé mercredi à Bucarest. Seul metteur en scène et réalisateur qui osa défier tous les codes de la censure du régime communiste, il était la figure tutélaire d’une nouvelle cinématographie en plein essor.

Par Nicolas Trifon Interné en service de soins intensifs de l’hôpital Elias de Bucarest, Lucian Pintilie s’est éteint mercredi soir à l’âge de 84 ans. La plupart des mises en scène et des films de ce « perpétuel enfant terrible du théâtre et du cinéma roumain », pour reprendre les mots d’un de ses plus jeunes confères, Mihnea Columbeanu, dit Pitbull, ont provoqué d’âpres controverses. Né 1933, à Tarutina, dans le sud de la Bessarabie, aujourd’hui en Ukraine (Tarutyne), il s’est d’abord illustré, au début des années 1960, par ses mises en scène dans un établissement réputé de la capitale, le Théâtre Bulandra. En 1966, dans Scènes de carnaval, il a (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous