Serbie : cet exode massif qui vide le pays

| |

Faute de piston politique, l’ascenseur social est bloqué. Voilà ce qui pousse de plus en plus de jeunes Serbes qualifiés à prendre un aller simple à la recherche d’une vie meilleure, le plus souvent à destination de l’Allemagne. Le problème est qu’une fois partis, ils ne rentrent plus. Or en Serbie, plus personne n’est là pour les remplacer.

Quand il s’agit de migrations, les motivations économiques comptent pour beaucoup. Mais dans le cas de la Serbie, il existe aussi d’autres raisons. « D’une part, on assiste à la fuite des cadres instruits qui voient dans l’émigration l’occasion de progresser dans leur carrière », explique Vladimir Petronijević, directeur de l’ONG Grupa 484. « De l’autre, il y a des gens moins instruits qui voient dans le système d’asile un moyen d’assurer leur existence de base. Dans les deux cas, l’Allemagne est leur destination de prédilection. » « Les gens ne sont pas satisfaits de la qualité de la vie en Serbie », poursuit Vladimir Petronijević. « Ils sont mécontents (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous