Albanie : qui veut interdire les chefs d’œuvre du cinéma communiste ?

| |

Les Albanais se régalent toujours des films produits par le Kinostudio de Tirana à l’époque de la dictature d’Enver Hoxha, mais l’Institut des crimes du communisme voudrait interdire leur diffusion. Un projet qui suscite une vague d’indignation dans tout le pays, toujours très attaché à ces classiques salués par les professionnels pour leurs exceptionnelles qualités formelles.

Par Louis Seiller « Partisans », « camarades », « antifascisme ». Sur les hauteurs de Dhërmi, l’un des premiers villages de la Riviera albanaise, ce sont des mots d’une autre époque qui résonnent dans le petit local de Sofia. Sur l’écran du vieux poste de télévision défilent les scènes en noir et blanc des films de « la nouvelle Albanie », réveillant des regards bienveillants. Pourtant, ici, on se souvient avec douleur du « temps d’Enver ». Pas le droit de s’exprimer en grec, interdiction d’aller à l’église, déplacements étroitement contrôlés, etc. Bien sûr, le Kinostudio de Tirana, c’était aussi « le régime », mais, dans le Dhërmi d’aujourd’hui, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous