Perdus entre les Balkans et l’UE, pour les Roms, rien ne s’arrange

| |

La « décennie de l’inclusion des Rroms » s’est achevée sans gloire en 2015 et sans avancée : les Rroms restent autant marginalisés et discriminés dans tous les pays des Balkans. Pire encore, les États de l’UE criminalisent leurs arrivées et jouent sur une odieuse « concurrence de la misère » avec les réfugiés. État des lieux.


Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous