Grèce : le coronavirus à Moria et la crainte d’une crise sanitaire dévastatrice

| |

Mercredi, un Somalien de 40 ans a été testé positif au coronavirus dans le camp de Moria, à Lesbos. Les ONG craignent une catastrophe sanitaire et appellent à l’évacuation du camp, où 13 000 personnes survivent, entassées les unes sur les autres, sans pouvoir respecter aucune règle d’hygiène.

Par Marina Rafenberg Défenseurs des droits de la personne et autorités locales craignaient depuis des mois ce moment. Mercredi, le premier cas de contamination au coronavirus a été détecté dans le camp de Moria, à Lesbos, le plus grand camp d’Europe où près de 13 000 demandeurs d’asile survivent dans des conditions sordides. Le Somalien de 40 ans a été transporté mercredi à l’hôpital de Mytilène. Sa situation est jugée stable mais, en raison de problème au foie et d’un diabète, le réfugié est considéré comme vulnérable et son état de santé doit être suivi de près. Ayant obtenu le statut de réfugié, il avait quitté l’île de Lesbos le 17 juillet. À (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous