Roumanie : la minorité hongroise à l’heure catalane

| |

En Roumanie, les manifestations indépendantistes de Catalogne ont réactivé de nombreuses craintes, avant même de susciter le moindre espoir parmi les dirigeants de la communauté hongroise. Un climat malsain prévaut dans le pays, comme à chaque fois que se présente une occasion de déterrer le passé.

Par Nicolas Trifon Plusieurs dates ont marqué les rapports compliqués entre les communautés hongroises et roumaines. En 1918, la Transylvanie, auparavant sous administration hongroise, est rattachée à la Roumanie. Un peu plus tard, en août 1940, le nord de la province est cédé par Hitler à la Hongrie, lors de l’arbitrage de Vienne, et ne sera rendu à la Roumanie qu’à la fin de la guerre. En 1952, les zones majoritairement hongroises situées au centre du pays sont regroupées au sein d’une « république autonome ». Cette entité administrative est finalement dissoute par Ceauşescu en 1968, confirmant l’orientation nationale adoptée par la direction (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous