Grèce : le gouvernement attaque les ONG qui aident les réfugiés

| |

Critiqué pour ses refoulements illégaux par un retentissant rapport du Parlement européen, le gouvernement conservateur grec veut faire diversion en accusant les ONG de collusion avec les réseaux de passeurs. Une dangereuse tentative de criminalisation de l’aide aux réfugiés.

Par Marina Rafenberg Le 19 juillet, lors d’une conférence de presse, la police de Lesbos a annoncé qu’elle avait enquêté durant plusieurs mois sur les membres de quatre ONG qui aurait « facilité l’immigration clandestine sur les îles de la mer Egée, face à la Turquie ». « Cette action organisée sous prétexte humanitaire a été entamée en juin dernier et vise à aider de manière substantielle les réseaux illégaux d’immigration », a déclaré le chef de la police du Nord de l’Egée. Pour les ONG, ces accusations sont infondées et surviennent au moment où le gouvernement grec, acculé, doit répondre de refoulements illégaux visant des réfugiés en mer Egée. Le (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous