L’alphabet cyrillique est-il menacé en Bosnie-Herzégovine et en Serbie ?

| |

C’est un serpent de mer que les politiciens de Belgrade et de Banja Luka adorent agiter : une loi serait nécessaire afin de protéger la langue serbe et l’alphabet cyrillique « en danger ». Les Constitutions de Bosnie-Herzégovine et de Republika Srpska garantissent pourtant l’égalité entre les deux alphabets, le cyrillique et le latin.

Traduit et adapté par Aline Cateux (article original) Le 23 juillet, en visite à Banja Luka, le Président serbe Aleksandar Vučić annonçait, en compagnie de Milorad Dodik, une loi sur la langue serbe et l’alphabet cyrillique, une loi commune à la Republika Srpska (RS) et à la Serbie. Quelques jours plus tard se tenait à Belgrade la première réunion du groupe de travail en charge de l’élaboration de cette dernière, réunissant des représentants de Belgrade et de Banja Luka. Natalija Trivić, ministre de la Culture de la RS, et Vladan Vukosavljević, ministre de la Communication de Serbie, ont annoncé que la rencontre avait permis de définir des bases (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous