La Serbie regarde, impuissante, sa jeunesse partir en Allemagne

| |

Confrontée au vieillissement de sa population et donc au manque de main-d’œuvre, l’Allemagne va encore faciliter la venue de travailleurs étrangers. Dans les Balkans occidentaux, cela risque encore d’accélérer l’exode des forces vives. En Serbie, les conséquences s’annoncent déjà catastrophiques. Et les mesurettes du gouvernement sont au mieux insuffisantes sinon contre-productives.

Traduit par Chloé Billon (article original) et adapté par la rédaction Jamais l’Allemagne n’a été confrontée à un tel déficit de main d’œuvre. Selon les statistiques récemment publiées par la Deutsche Welle, au moins 1,74 million d’emplois sont vacants et tous les secteurs sont touchés, des aéroports aux restaurants en passant par le personnel des piscines municipales. Si rien n’est fait, la première puissance économique européenne pourrait rapidement être confrontée à un grave déficit du fait du vieillissement de sa population : selon les projections, dès 2035, pas moins de sept millions de travailleurs manqueraient alors à l’appel. Début septembre, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous