Kosovo : à Pristina, des voisins albanais et serbes qui ne veulent pas se quitter

| |

Quatorze familles vivent depuis un demi-siècle dans des baraquements dressés sur le campus de l’Université de Pristina, et qui doivent être détruits pour faire place à un parking. Ces familles, tant albanaises que serbes, veulent bien partir, mais à une condition : être relogées ensemble.

Traduit et adapté par Nikola Radić (article original) Leposava Stojanović et Afërdita Bojniku ont passé les fêtes de fin d’année dans leurs baraques, sur le campus de l’Université de Pristina, en plein centre de la capitale du Kosovo. Des constructions provisoires qui devaient être rasées début décembre pour laisser place à un parking souterrain. Quatorze familles albanaises et serbes vivent là depuis bientôt 50 ans, depuis que le Centre étudiant les y a logées. Le parking souterrain devrait s’étendre sur 23 000 m2 et offrir quelque 700 places. La mairie de Pristina se charge des travaux et le chantier devrait être terminé d’ici fin 2021. Les (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous