Le Kosovo accuse la Serbie d’acheter ses soutiens diplomatiques avec des armes

|

Selon Pristina, Belgrade utiliserait les ventes d’armes pour faire pression sur certains pays contre la reconnaissance de son indépendance. Cela fait suite à l’identification par Amnesty International d’une Zastava M-21 sur la sordide exécution de deux femmes au Cameroun.

Par la rédaction (Avec BIRN)—Dimanche 22 juillet, le ministère kosovar des Affaires étrangères, a accusé la Serbie de vendre ou d’offrir des armes à des pays dans l’objectif de les dissuader de reconnaître l’indépendance du Kosovo. Dans son communiqué, le ministère s’est dit « dérangé » par les révélations d’ONG comme Amnesty International selon lesquels des armes de fabrication serbe se retrouvaient dans des États d’Afrique dévastés par la guerre et entre les main du groupe terroriste Boko Haram. « La publication de ces preuves renforce la conviction que la Serbie a utilisé et utilise toujours la vente ou le don d’armes comme un instrument diplomatique (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous