Justice en Albanie : la SPAK, la lutte anti-corruption et l’immense attente des citoyens

| |

En Albanie, le bras armé de la justice anti-corruption s’appelle la SPAK. Lancée en décembre 2019, elle peut déjà faire état de petits succès, mais les attentes des citoyens sont immenses et après un an et demi de travail, il lui reste encore à prouver au pays qu’elle est assez indépendante pour s’attaquer aux « gros poissons » de la corruption, parmi les élus et les hauts fonctionnaires. Enquête.

Par Lorela Prifti 6 juillet 2021 : Fatos Tushe, maire de Lushnjë, et dix fonctionnaires de cette municipalité de 80 000 habitants sont arrêtés par la police pour détournement de fonds publics et abus de fonction. Cette arrestation est importante car si ce genre de faits de corruption est monnaie courante en Albanie, les citoyens voient rarement le maire d’une ville amené devant la justice, encore moins quand il est membre du Parti socialiste (PS) au pouvoir, comme c’est le cas de Fatos Tushe. La nouvelle a fait la Une des journaux du pays, braquant les projecteurs sur la jeune institution judiciaire aux manettes de l’opération : la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous