Inflation en Serbie : le défi de la survie quotidienne

| |

La viande, l’huile, le poisson. Tout est trop cher. Se nourrir devient un défi pour beaucoup de Serbes, rincés par l’inflation galopante. De leur côté, les producteurs ne s’y retrouvent pas davantage. Reportage à Kragujevac, en Serbie centrale.

Traduit et adapté par Nikola Radić (article original) « Tout est trop cher. » Voilà comment répond Violeta Grčak lorsqu’on lui demande comment elle s’en sort face à l’inflation. Elle vit dans une maison avec son mari et leurs trois enfants adultes à Grošnica, une localité proche de Kragujevac, en Serbie centrale. Son mari est retraité, elle est au chômage, ses deux fils et sa fille travaillent. Pour elle, les hausses des prix et les pénuries occasionnelles de certains produits sont un signe que le temps de la nourriture bon marché est révolu. « J’ai beaucoup de mal avec les augmentations. Tout est trop cher. Peu importe combien d’argent nous avons, et (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous