Inflation en Serbie : les curieuses mises en scène du président Vučić

| |

L’inflation a longtemps été un sujet tabou dans la Serbie Potemkine du Parti progressiste. Mais avec la guerre en Ukraine, il est devenu impossible d’esquiver le sujet : après avoir louvoyé, jurant que tout était sous son contrôle, le président Vučić a pointé du doigt de mystérieux spéculateurs, accusés de « semer la panique ».

Traduit et adapté par Nikola Radić (article original) Au début de la dernière campagne électorale, l’inflation en Serbie était un sujet tabou pour le président Aleksandar Vučić, et les médias sous sa coupe évitaient de trop en parler. Pourtant, avant même le début de la guerre en Ukraine, les statistiques officielles indiquaient une forte hausse des prix : en février, l’inflation avait atteint 8,8% sur un an, trois point de plus que la moyenne de la zone euro (5,8%). Or, en Serbie, les ménages dépensent en moyenne plus du tiers (34,2%) de leurs revenus en produits alimentaires, bien plus par exemple qu’en République tchèque (20,7%) ou en (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous