Guerre en Ukraine : la Serbie ne prendra pas de sanctions contre la Russie

| |

La Serbie « est attachée au droit international et à l’intégrité territoriale de l’Ukraine », mais « elle doit penser à ses propres intérêts » et ne prendra donc pas de sanctions contre la Russie. Après 36 heures de silence, Aleksandar Vučić a enfin exprimé la position de son pays.

Il a fallu 36 heures d’attente après le début de l’invasion russe en Ukraine, deux séances du Conseil de sécurité nationale et une rencontre du Président Vučić avec le chef de l’Église orthodoxe, le patriarche Porfirije, pour qu’enfin Belgrade annonce sa position. Si elle se déclare attachée « au respect du droit international et au principe de l’intégrité territoriale de l’Ukraine », la Serbie estime que « le moment n’est pas venu de prendre des sanctions contre la Fédération de Russie ». Aleksandar Vučić s’est finalement adressé à la nation, lisant les conclusions de la réunion du Conseil de sécurité. Malgré les demandes de l’Union européenne, la Serbie (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous