Faillite de Thomas Cook : un « tsunami » pour le tourisme en Grèce

| |

Un vent de panique souffle sur l’industrie hôtelière en Grèce depuis l’annonce ce matin de la faillite de l’agence britannique Thomas Cook. Le rapatriement de milliers de touristes qui se trouvent sur les îles a déjà commencé. S’il est trop tôt pour évaluer l’ampleur des dégâts financiers, les hôteliers parlent de « tsunami » et de « tremblement de terre ».

(Avec agences) - Environ 50 000 touristes sont bloqués en Grèce, principalement sur les îles, après la faillite ce lundi de l’agence de voyages Thomas Cook. C’est ce qu’a annoncé à la télévision le ministre grec du Tourisme, Haris Theocharis. Ces touristes, la plupart britanniques, se trouvent sur les îles de Zante, Kos, Corfou, Skiathos et en Crète. « Le rapatriement des touristes a déjà commencé », a déclaré Haris Theocharis. Il est pris en charge par la Civil Aviation Authority (CAA), l’organisme public qui supervise et réglemente tous les aspects de l’aviation civile au Royaume-Uni. Pour l’industrie grecque du tourisme, cette faillite de la plus ancienne (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous