Serbie : « Requiem pour Madame J. », la tragicomédie qui a ému la Croisette

| |

Avec son nouveau long-métrage, Bojan Vuletić a fait rire (jaune) le public du dernier Festival de Cannes. Requiem pour Madame J. conte l’histoire d’une quinquagénaire laissée pour compte de la transition et qui n’arrive pas à mourir... Une tragicomédie kafkaïenne qui en dit long sur l’état de la Serbie contemporaine. Interview.

Propos recueillis par la rédaction La tragicomédie du réalisateur Bojan Vuletić, Requiem pour Madame J (Rekvijem za gospodju J.), faisait partie du focus consacré à la Serbie par l’Association du cinéma indépendant pour sa diffusion (ACID), lors du Festival de Cannes. Ce long-métrage a été primé meilleur film au 17ème festival goEast de Wiesbaden consacré à la cinématographie de l’Europe centrale et du sud-est. C’est l’histoire de Jelena, une femme modeste d’une cinquantaine d’années, diplômée et aujourd’hui sans emploi, qui veut mettre fin à ses jours. Mais elle va découvrir qu’il est encore plus difficile de mourir en Serbie que d’y vivre... Une (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous