Musique : Damir Avdić-Diplomatz, la rage, le bruit et la poésie

| |

Chanteur, auteur, performeur, Damir Avdić alias Diplomatz est un ovni sur la scène musicale post-yougoslave. Armé d’un guitare et d’un gros ampli, il hurle sa rage lucide sur la Bosnie-Herzégovine d’aujourd’hui, traumatisée par une guerre qu’elle ne parvient pas à dépasser. Portrait d’un artiste radicalement libre.

Par Aline Cateux Si le nom de Damir Avdić ne circule pas beaucoup en dehors de l’espace post-yougoslave, il n’en reste pas moins un des auteurs les plus respectés et influents de la région. Tant pour ses disques que pour ses recueils de textes, son travail d’acteur de théâtre, bref, d’intellectuel. Né en 1964 à Tuzla, il est connu sous son nom d’artiste, Diplomatz, et arpente les scènes depuis 2004. Principalement dans les pays issus de la Yougoslavie, mais aussi une fois en France, lors d’une date mémorable au défunt festival Du Monde aux Balkans. C’était à Grenoble, en novembre 2006. L’association Drugi Most l’avait programmé et (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous