Croatie : lourdement endetté, le chantier naval de Pula est en danger

| |

Les finances du groupe Uljanik sont dans le rouge. Mais c’est la direction qui a fait plonger le célèbre chantier naval de Pula qui va mener sa restructuration, autrement dit le licenciement d’au moins un quart des salariés et son bradage à un investisseur privé.

Par Goran Borković Les salaires en retard ont enfin été versés aux ouvriers du chantier naval Uljanik. Voilà qui ne signifie pourtant pas que les problèmes soient réglés, au contraire : un processus de restructuration et recapitalisation a été enclenché. Au moins un quart des 4000 emplois risquent d’être supprimés, sans compter les postes menacés parmi les 2000 employés par les sous-traitants. C’est une véritable tragédie qui menace de s’abattre sur le golfe de Pula. La restructuration sera menée par la direction à l’origine des pertes enregistrées en 2017 par cette entreprise autrefois prospère (33 millions d’euros pour le chantier naval, 91 (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous