Croatie : la droite entonne le grand air de l’islamophobie

| |

L’islamophobie est à la mode en Croatie, alors que les relations avec la Bosnie-Herzégovine voisine se tendent à nouveau. En chef d’orchestre, on retrouve Miroslav Tuđman, fils de, en première soliste, la Présidente Kolinda Grabar Kitarović, tandis que le Président tchèque et le futur chancelier autrichien font les choeurs... À qui ces appels à la haine sont-ils donc nécessaires ?

Par Mario Kikaš Malgré la faillite de l’une des dernières chaines de librairies du pays, Algoritam, et la crise profonde de l’édition croate, le secteur des essais se porte bien, comme en témoigne le foisonnement de textes publiés ces derniers temps par des politiciens qui se soucient bien peu des dynamiques du marché du livre. De façon presque coordonnée, les « grands hommes » de l’élite croate nous offrent leurs avis sur des sujets qu’ils ont décidé de remettre à la mode. Miroslav Tuđman, Vladimir Šeks et Mato Arlović, chacun à sa façon - entre thriller géopolitique et fantastique, mélodrame politique et épopée juridique constitutionnelle - (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous