Les Balkans et l’islam vus d’Europe centrale : la dérive des sentiments

| |

Après celles d’Autriche, les élections en République tchèque ont confirmé l’ampleur de la vague xénophobe et islamophobe qui submerge l’Europe centrale. Cette région était autrefois directement liée aux Balkans par le biais de l’Empire austro-hongrois et a su faire preuve de solidarité lors des guerres yougoslaves, mais l’heure est désormais au repli sur soi. Entretien avec l’historien tchèque František Šistek.

Propos recueillis par Biljana Jovićević František Šistek est chercheur à l’Institut d’histoire de l’Académie tchèque des sciences. Il est également titulaire de la chaire Balkans à l’Université Charles de Prague. Radio Slobodna Evropa (RSE) : Début octobre, vous avez organisé une conférence à Prague, « Europe centrale et musulmans des Balkans : relations et représentation ». Qu’est-ce qui vous a poussé à choisir ce sujet ? František Šistek (F. Š.) : Depuis quelques temps déjà, je travaille sur les images, représentations et stéréotypes des Balkans, et donc aussi sur la question des musulmans des Balkans. Avec ma collègue Ladislava Latkya, spécialiste (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous