Crise de l’énergie : la Macédoine du Nord particulièrement vulnérable

| |

La hausse des prix de l’électricité et du gaz fragilise depuis plus d’un an la Macédoine du Nord. Le pays importe le tiers de son électricité et risque de devoir mettre ses industries au chômage technique. Skopje cherche de l’aide auprès de ses voisins, sans grand succès. Décryptage.

Traduit par JAN article original | adapté par la rédaction La Macédoine du Nord ne produit pas assez d’électricité pour couvrir ses besoins, elle doit donc compenser par des importations. L’an dernier, un tiers de l’électricité consommée était importée, faisant d’elle le pays le plus dépendant de la région en la matière. Les plus gros déficits surviennent en hiver, une famille sur trois se chauffant à l’électricité. Or, cet état de vulnérabilité aurait pu être évité. Selon les données de la Commission de régulation de l’énergie, la production nationale d’électricité a diminué d’un quart ces dix dernières années. « Les raisons de la tendance à la baisse (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous