Covid-19 : grâce la Chine, la Serbie vaccine à tour de bras

|

Après en avoir reçu un millions de doses mi-janvier, la Serbie a été le premier pays européen à avoir autorisé le vaccin chinois Sinopharm, toujours en phase 3 de test. Depuis, la campagne de vaccination bat son plein dans le pays. Un partenariat gagnant-gagnant pour Belgrade et Pékin.

Par la rédaction « Le meilleur vaccin, c’est celui qui est disponible. » Voilà comment les autorités de Belgrade balaient les critiques concernant leur recours au Sinopharm chinois. À la mi-janvier, la Serbie en a reçu un million de doses, une livraison à laquelle le président Aleksandar Vucic est venu assister en personne sur le tarmac de l’aéroport de la capitale. Trois jours plus tard, l’Agence serbe des médicaments autorisait le vaccin, mais dans des conditions opaques : à la différence du Pfizer-BioNTech, aucun document détaillé n’a été publié sur son site Internet. Pour le moment, le Sinopharm est encore officiellement en test de phase (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous