Serbie : les mines de Bor au cœur de la « nouvelle route de la soie »

| |

Alors que la Chine et les pays d’Europe centrale et orientale ont rendez-vous ce vendredi à Dubrovnik pour un nouveau sommet « 16+1 », Pékin multiplie les investissements en Serbie, étape essentielle de la « nouvelle route de la soie ». Reportage à Bor, dans les mines de cuivre rachetées en septembre 2018 par la compagnie Zijin Mining.

Par Milica Čubrilo Filipović À 220 km à l’est de Belgrade, à l’entrée des mines de cuivre à ciel ouvert de Krivelj, jadis fleuron du socialisme industriel yougoslave, le nom chinois de Zijin a désormais remplacé celui du légendaire combinat public RTB Bor. L’écriteau annonce « la Vie est en première place ». Plus aucune trace des investisseurs français et de la banque Mirabeau qui avaient créé en 1904, avec l’industriel serbe Weifert, la Compagnie française des mines de Bor. Après 20 ans d’agonie et de privatisations ratées, le rachat en septembre 2018 de 63% du complexe par l’entreprise chinoise, pour 1,46 milliards de dollars, a été un (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous