Covid-19 : comment les criminels balkaniques ont réorganisé leurs business

| |

Si la fermeture des frontières a compliqué leur quotidien durant près de trois mois, les mafias balkaniques ont encore réussi à se débrouiller pour faire tourner les divers trafics, tout en profitant du contexte sanitaire pour développer de nouvelles arnaques. Ici, le crime n’a pas vraiment connu la crise.

Traduit et adapté par Nikola Radić (article original) Pour limiter la propagation de l’épidémie de covid-19, tous les pays des Balkans occidentaux ont fermé leurs frontières courant mars. Cela a rapidement et considérablement impacté la vie de toutes les secteurs d’activité, et même les mafieux ont dû se réorganiser. Durant tout le confinement, les criminels de la région se sont efforcés d’amortir la chute de leurs profits tout en identifiant de nouvelles opportunités. D’autant que la police et la justice avaient d’autres priorités : contrôler la circulation des personnes et empêcher la violation des mesures sanitaires. « Les premiers rapports dans (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous