Bosnie-Herzégovine : la « montagne du malheur » de Sarajevo a retrouvé vie

| |

C’est d’ici qu’en 1984, les athlètes s’élançaient dans l’épreuve de bobsleigh des Jeux olympiques d’hiver. C’est d’ici qu’entre 1992 et 1996, l’artillerie serbe pilonnait la ville assiégée puis, en riposte, que l’Otan bombardait. Plus de vingt ans après, au milieu des ruines, le mont Trebevic est redevenue un lieu favori de promenade des habitants de Sarajevo, bosniaques comme serbes.

Photos : Marija Janković / Texte : Philippe Bertinchamps 29 juillet 2017. Dans la forêt, une borne de démarcation de la frontière entre Sarajevo-Est, en Republika Srpska, et le canton de Sarajevo, de la Fédération de Bosnie-et-Herzégovine. Il est indiqué sur cette borne que sa destruction ou son déplacement est passible de sanctions.

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous