Balkans occidentaux : la faillite de l’UE et la peur du vide

| |

Et si la « perspective européenne » appartenait désormais au passé ? Après l’échec du dernier Conseil européen, c’est toute la politique de l’UE dans les Balkans qui est remise en cause, tout comme la crédibilité de la parole de Bruxelles. Les pays de l’Europe du Sud-Est risquent bien de s’en aller chercher de nouveaux partenaires.

Traduit par Bérengère Dambrine « Les Balkans ont été abandonnés et laissés à la merci d’acteurs étrangers, comme la Russie, qui va certainement profiter de la situation », estime Momčilo Radulović, le président de l’ONG le Mouvement européen au Monténégro. Une opinion qui pourrait résumer l’impression générale après l’échec du Conseil européen des 17 et 18 octobre dernier, où l’ouverture des négociations d’adhésion avec l’Albanie et la Macédoine du Nord a été repoussée. « Zoran Zaev [le Premier ministre macédonien] a plusieurs fois mentionné les conséquences d’une décision négative. Et nous sommes tous un peu inquiets de ce qui va se passer, de la réaction (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous